Jean MAS à l’Hermitage


Julia EL ABBAS

 

 

 

 

 

 

 

JEAN MAS Artiste de l’école de Nice était un PEU

à l’Hermitage

le mardi 9 août 2016 à 11 heures.

 

L’accès à la culture dans les établissements médico-sociaux restant encore difficile et l’initiation à l’art contemporain ne pouvant se faire qu’à travers une certaine accoutumance liée à une pratique régulière de la fréquentation des musées, nous avons décidé d’introduire l’art dans nos locaux, dans tous les services et étages de notre établissement.

L’HERMITAGE organise la fin de l’année 2016 autour d’un projet culturel dont l’axe principal et fédérateur est une création de l’artiste niçois Jean MAS, membre de l’Ecole de Nice : le Peu.

Jean MAS, Artiste de l’Ecole de NICE,  est venu présenter mardi 9 août 2016 à 11 heures la démarche du PEU en présence de nos partenaires, Mr BARRET, Président et Mr BOUCHARD, Vice-Président de l’association pour le développement Europe Méditerranée (ADEM).

Jean MAS s’ancre en 1973 dans la mouvance artistique niçoise (Ecole de Nice) et le mouvement Fluxus.

Il y est reconnu avec la production d’un objet caractéristique : La Cage à Mouche.

Jean Mas a choisi de valoriser au sein de notre établissement une autre de ses productions, le Peu qui, phonétiquement, se prononce « PE » et évoque alors une faible quantité.

« Il décide de créer « l’art du PEU » comme il existe déjà l’art de la danse, de la musique, de la peinture… Or, ce PEU est omniprésent, il submerge la vie de chacun  mais « sans PEU, rien n’est possible » dit-il. Comme si ce PEU était le commencement du tout, les fondations. »

En Grec, « PE » c’est le souffle et le souffle, c’est bien évidemment ce qui anime : la Vie. Le Peu est ainsi le prétexte à une explosion culturelle à l’échelle d’une commune, d’un établissement,  qui décide de se l’approprier et de l’animer à sa manière.

Produit en 1989 le « Peu »  est la formalisation plastique du lien auditif-visuel de la lettre P de notre alphabet.

Résidents, familles, professionnels et bénévoles sont invités à réaliser leur PEU. La seule contrainte est que l’objet soit toujours représentatif de la lettre P.

Sa taille,  sa forme,  sa couleur,  son environnement sont variables d’une création à l’autre.

L’atelier du PEU va débuter en septembre 2016 et il s’inscrira dans une démarche conceptuelle et minimaliste.

Nous allons créer nos PEU d’après l’œuvre de Jean MAS et nous n’en serons pas PEU fiers.

Nous réaliserons, en fin d’année, le vernissage de l’exposition des PEU réalisés.